Histoire et Patrimoine

Su Nuraxi à Barumini

Bienvenue sur le portail de l’Italie en France, où nous explorons aujourd’hui un joyau préhistorique hors du commun niché en plein cœur de la Sardaigne : le Su Nuraxi de Barumini. Durant le IIe millénaire av. J.-C., à l’âge du bronze, une forme unique de fortification s’est développée sur cette île méditerranéenne, les nuraghi. Ces structures défensives, ressemblant à des tours circulaires tronquées, sont construites à partir de vastes pierres de taille. Leur caractéristique la plus marquante est probablement leurs salles intérieures voûtées en encorbellement, un véritable témoignage de l’ingéniosité humaine de l’époque.

Parmi ces nuraghi, celui de Barumini, connu aussi sous le nom de Su Nuraxi, se distingue en tant qu’exemple le plus complet et le plus impressionnant de cette architecture préhistorique unique. Renforcé et agrandi durant la première moitié du Ier millénaire sous la pression des Carthaginois, il est aujourd’hui consacré par l’UNESCO en tant que site du patrimoine mondial.

Plongez avec nous dans cet article profondément ancré dans l’histoire et le patrimoine, et partez à la découverte de cette incroyable réalisation humaine qui continue à fasciner les experts et les passionnés d’histoire du monde entier. Attachez vos ceintures, nous partons pour un voyage dans le temps à la rencontre des mystères de la Sardaigne antique !

L’origine préhistorique de Su Nuraxi de Barumini

Le site magnifique de Su Nuraxi de Barumini, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, est un témoignage remarquable de la civilisation nuragique qui a prospéré en Sardaigne pendant l’âge du bronze. Les constructions, appelées nuraghi, sont des structures défensives uniques qui ont été développées et perfectionnées pendant le IIe millénaire av. J.-C.

La civilisation nuragique : architectes de l’âge du bronze

La civilisation nuragique, caractérisée par ces structures de pierre robustes et impressionnantes, est considérée comme l’une des cultures les plus avancées de l’époque préhistorique en Méditerranée. Les nuraghi, avec leur architecture complexe et leur conception stratégique, témoignent de la sophistication de cette civilisation. Ces bâtiments servaient non seulement de fortifications, mais aussi de centres de contrôle pour les territoires environnants.

Les caractéristiques des nuraghi

Les nuraghi sont des tours défensives circulaires en forme de cônes tronqués, construites en pierres de taille. Elles comportaient des salles intérieures voûtées en encorbellement, conçues pour résister à des attaques. Les nuraghi étaient généralement entourés de structures auxiliaires, formant un complexe habité, un véritable microcosme de la vie sociale et économique de l’époque.

Su Nuraxi de Barumini : un exemple parfait de nuraghi

Su Nuraxi de Barumini est l’exemple le plus accompli et le plus complet de cette forme d’architecture préhistorique. Le site a été continuellement renforcé et développé au cours de la première moitié du Ier millénaire av. J.-C., probablement en réponse aux pressions des Carthaginois. C’est une véritable preuve de l’ingéniosité et des compétences architecturales des populations de l’âge du bronze en Sardaigne.

Ainsi, l’origine de Su Nuraxi de Barumini remonte à une époque fascinante de l’histoire humaine. Sa conception et sa construction reflètent les prouesses technologiques de la civilisation nuragique, une civilisation qui a laissé une marque indélébile sur le paysage de la Sardaigne. Visiter Su Nuraxi de Barumini, c’est faire un voyage dans le temps, à la découverte de l’extraordinaire patrimoine préhistorique de l’Italie.

L’architecture unique des tours défensives Nuraghi

Le patrimoine architectural de la Sardaigne est indissociable de la présence emblématique des Nuraghi. Ces structures défensives, spécifiques à l’île, offrent un aperçu fascinant de l’âge du bronze en Méditerranée. Leur conception unique et leur robustesse attestent de l’ingéniosité et de la dextérité de leurs constructeurs.

Composition et structure des Nuraghi

Typiquement, un Nuraghe est une tour défensive construite en pierres de taille, en forme de cône tronqué. Elle abrite à l’intérieur des salles voûtées en encorbellement, un exploit architectural pour l’époque. L’agencement des pierres, sans mortier, révèle une compréhension intuitive de l’équilibre et de la gravité, permettant à ces tours de rester debout après des millénaires.

La tour principale, appelée « mastio », est souvent entourée d’autres tours plus petites, créant un véritable complexe fortifié. Certains de ces complexes abritent aussi des puits, des silos et d’autres structures auxiliaires, indiquant une vie communautaire complexe et organisée.

Su Nuraxi de Barumini : Le joyau des Nuraghi

L’ensemble de Barumini, connu sous le nom de Su Nuraxi, est sans doute l’exemple le plus complet et le plus impressionnant de cette architecture Nuraghi. Il a été constamment renforcé et agrandi au cours de la première moitié du Ier millénaire av. J.-C., probablement en réponse à la pression des Carthaginois. Les vestiges de Su Nuraxi dévoilent non seulement les tours défensives, mais aussi un certain nombre d’habitations liées à la structure principale, formant une vraie forteresse.



Les Nuraghi sont un exemple précieux de l’héritage architectural préhistorique. Ils témoignent de l’ingéniosité des peuples de l’âge du bronze et de leur maîtrise de la pierre, et offrent un aperçu unique de leur mode de vie. Su Nuraxi de Barumini, avec son enceinte fortifiée et son complexe habitationnel, est ainsi le témoin précieux de cette civilisation unique.

L’impact et l’influence Carthaginoise sur Su Nuraxi de Barumini

Dès le premier millénaire av. J.-C., la Sardaigne subit fortement l’influence de Carthage, ancienne civilisation prospère située sur la côte nord-africaine. Cette influence s’est notamment traduite par une série de transformations notables au niveau de l’architecture défensive de Su Nuraxi de Barumini.

Renforcement architectural

Sous l’impulsion des Carthaginois, qui entretenaient des relations complexes avec les Sardes, marquées par des conflits mais aussi des périodes de cohabitation pacifique, Su Nuraxi fut significativement renforcé. Les tours défensives circulaires, déjà impressionnantes, furent renforcées et augmentées en nombre pour mieux résister aux assauts potentiels. Les salles intérieures voûtées en encorbellement furent également consolidées, témoignant de la volonté de rendre l’ensemble encore plus imprenable.

Extension de l’ensemble de Su Nuraxi

L’impact Carthaginois se manifeste également à travers l’extension de la structure. En effet, la pression militaire de Carthage a conduit à une expansion significative de Su Nuraxi de Barumini. Des bâtiments annexes furent ajoutés, formant un vaste complexe fortifié qui s’étendait bien au-delà de la tour centrale. Cela a permis de créer un véritable système de défense, avec des postes avancés et des points de surveillance, augmentant ainsi la capacité de résistance face à d’éventuelles invasions.

Influence culturelle et technique

Au-delà des modifications architecturales, l’influence Carthaginoise se ressent également sur le plan culturel et technique. La construction des fortifications a probablement nécessité l’emploi de techniques de construction avancées, typiques de cette civilisation nord-africaine. De plus, certains éléments de l’architecture de Su Nuraxi, tels que la forme et l’agencement des salles, pourraient témoigner d’une influence culturelle carthaginoise.

Ainsi, l’empreinte Carthaginoise sur Su Nuraxi de Barumini est indéniable. Elle s’est traduite par un renforcement et une extension de l’édifice, mais aussi par une probable influence technique et culturelle. Cette période de l’histoire sarde a laissé un héritage durable, qui se reflète aujourd’hui dans ce remarquable exemple d’architecture défensive préhistorique.

Su Nuraxi de Barumini : un chef-d’œuvre du patrimoine mondial de l’UNESCO

Niché au cœur de la Sardaigne, le Su Nuraxi de Barumini est un témoin de l’histoire ancienne qui a suscité l’admiration de l’UNESCO. Cette magnifique structure architecturale, datant du IIe millénaire av. J.-C., est un symbole emblématique de l’âge du bronze en Sardaigne.

Un mystérieux patrimoine de l’âge de bronze

Les nuraghi, de majestueuses structures défensives, sont uniques à la culture sarde. Ces tours, en forme de cônes tronqués et construites en pierres de taille, hébergeaient des salles intérieures voûtées en encorbellement, témoignant d’une maîtrise architecturale impressionnante pour l’époque. L’ensemble de Su Nuraxi de Barumini est l’exemple le mieux préservé de ces constructions, offrant un aperçu précieux de l’histoire préhistorique de Sardaigne.

L’influence carthaginoise

Au cours de la première moitié du Ier millénaire av. J.-C., sous la pression des Carthaginois, l’ensemble de Barumini a été étendu et renforcé, donnant naissance à une structure encore plus imposante. Le site témoigne ainsi non seulement de l’histoire sarde, mais aussi de l’influence carthaginoise dans la région.

Un site protégé par l’UNESCO

L’UNESCO a reconnu Su Nuraxi de Barumini comme un site du patrimoine mondial, soulignant son importance culturelle et historique. La préservation de ce site est essentielle pour comprendre l’évolution de la civilisation humaine en Méditerranée. En visitant Su Nuraxi de Barumini, vous embarquez pour un voyage à travers le temps, explorant une civilisation ancienne dont l’ingéniosité architecturale continue d’émerveiller les générations actuelles.

En somme, Su Nuraxi de Barumini est une véritable merveille du patrimoine mondial de l’UNESCO. Un chef-d’œuvre architectural qui évoque l’histoire ancienne de l’Italie et qui continue de fasciner les amoureux de l’histoire et de l’architecture du monde entier.

Area Archeologica “Su Nuraxi” – Fondazione Barumini

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page