Ciao

Les plus belles plages d’Italie en 2024 : découvrez les lauréats des Cinque Vele

Comme chaque année, Legambiente et le Touring Club Italiano ont décerné les prestigieuses Cinque Vele, récompensant les plus belles plages et lacs d’Italie pour 2024. Ce classement prend en compte divers critères tels que la qualité des eaux, la beauté des paysages, l’attention portée à la durabilité et la protection de la biodiversité. Cette année, un nouveau prix a été introduit pour les communes engagées dans la protection des tortues marines.

En tête de la liste des 21 communes balnéaires primées se trouve Pollica, Acciaroli et Pioppi, situées dans le Cilento Antico en Campanie. Suivent Nardò, dans la province de Lecce, partie de l’Alto Salento Ionico, et Baunei, en Sardaigne.

Les Cinque Vele ne se limitent pas aux côtes maritimes. Les lacs italiens sont également à l’honneur, avec les provinces autonomes de Trentino et Alto Adige en tête. Molveno (Tn), sur le lac éponyme, et Appiano sulla Strada del Vino (Bz), sur le lac de Monticolo, se distinguent particulièrement.

En termes de classement régional, le Trentino-Alto Adige se maintient en tête, suivi par le Piémont et la Lombardie. Cependant, certaines localités ont perdu leur statut de Cinque Vele cette année. La Sicile, par exemple, n’apparaît plus dans le haut du classement. Pantelleria a vu son nombre de voiles réduit de cinq à trois en raison de projets touristiques controversés et d’une consommation excessive de sol. Santa Marina Salina a également perdu ce prestigieux label.

Ces distinctions mettent en lumière les efforts des communes italiennes pour préserver et valoriser leur patrimoine naturel, tout en offrant des destinations de rêve aux amateurs de plages et de lacs.

Cinque Vele 2024 di Legambiente: mari e laghi più belli d’Italia

Les critères pour obtenir les Cinque Vele : un label d’excellence pour les plages et lacs italiens

Les Cinque Vele, décernées par Legambiente et le Touring Club Italiano, sont un label prestigieux attribué aux plages et lacs italiens qui se distinguent par leur qualité environnementale et touristique. Pour obtenir ce label, plusieurs critères rigoureux sont pris en compte, reflétant l’engagement des localités dans la préservation de leur patrimoine naturel et l’amélioration de l’accueil touristique.

Critères de qualité environnementale

  1. Qualité des eaux : Les données collectées par la Goletta Verde de Legambiente sur la pureté et la propreté des eaux sont fondamentales.
  2. Intégrité du paysage : La préservation des paysages naturels et l’absence de constructions abusives sont évaluées.
  3. Biodiversité : La protection des espèces locales, notamment les tortues marines, est un facteur clé.

Critères de qualité des services touristiques

  1. Structures d’accueil : Le niveau et la qualité des infrastructures touristiques, telles que les hôtels et les restaurants, sont pris en compte.
  2. Accessibilité : L’accessibilité des lieux pour tous, y compris les personnes à mobilité réduite, est un critère important.
  3. Mobilité durable : Les initiatives pour promouvoir des modes de transport écologiques, comme les pistes cyclables et les transports en commun électriques, sont valorisées.
  4. Gestion des flux touristiques : Les stratégies mises en place pour éviter le surtourisme et protéger les sites naturels des afflux massifs de visiteurs sont également évaluées.

Bonnes pratiques

En plus des critères principaux, des plaques pour les bonnes pratiques de gestion de la côte sont attribuées. Par exemple, le projet « Bike to Coast for Everyone » en Abruzzo et l’utilisation d’autobus électriques à Venise ont été récompensés pour leur contribution à la mobilité durable. De même, des initiatives pour lutter contre l’abus de constructions et pour gérer les flux touristiques de manière durable, comme celles mises en place à Lampedusa et San Teodoro, sont reconnues.

Ces critères et bonnes pratiques montrent l’importance d’une approche holistique pour obtenir les Cinque Vele, combinant la protection de l’environnement avec une gestion touristique responsable et durable.



Les différences entre les Cinque Vele du littoral et celles des lacs

Critères communs

Les critères communs aux deux types de localités incluent la qualité environnementale et la qualité des services touristiques. Ces critères sont évalués à travers divers indicateurs tels que la pureté des eaux, la préservation des paysages, la biodiversité, et la durabilité des infrastructures touristiques.

Différences spécifiques

Qualité des eaux

    • Localités maritimes : L’accent est mis sur la pureté des eaux de mer, souvent mesurée par des analyses régulières de la Goletta Verde de Legambiente.
    • Localités lacustres : La qualité des eaux des lacs est également évaluée, mais les critères peuvent inclure des aspects spécifiques aux écosystèmes lacustres, comme la gestion des algues et la prévention de l’eutrophisation.

    Biodiversité et écosystèmes

      • Localités maritimes : La protection des espèces marines, notamment les tortues marines, est un critère important. Les zones marines protégées et les efforts de conservation des récifs coralliens sont également pris en compte.
      • Localités lacustres : La biodiversité des lacs est évaluée en fonction de la présence et de la protection des espèces endémiques, ainsi que des efforts pour maintenir les habitats naturels des rives des lacs.

      Paysage et urbanisation

        • Localités maritimes : L’intégrité du paysage côtier et l’absence de constructions abusives sont des critères majeurs. Les efforts pour préserver les dunes et les zones humides côtières sont également valorisés.
        • Localités lacustres : La préservation des paysages autour des lacs, y compris les forêts et les montagnes environnantes, est essentielle. L’urbanisation doit être contrôlée pour éviter la dégradation des rives et des zones naturelles adjacentes.

        Activités touristiques et durabilité

          • Localités maritimes : Les initiatives pour promouvoir un tourisme durable, comme les plages accessibles et les infrastructures écologiques, sont évaluées. La gestion des flux touristiques pour éviter le surtourisme est également un facteur clé.
          • Localités lacustres : Les activités touristiques autour des lacs, telles que les sports nautiques non motorisés et les sentiers de randonnée, sont prises en compte. La durabilité des infrastructures touristiques et la promotion de la mobilité douce, comme les pistes cyclables, sont également importantes.

          Gestion des déchets et de l’énergie

            • Localités maritimes : La gestion des déchets sur les plages et l’utilisation d’énergies renouvelables dans les infrastructures touristiques sont des critères évalués.
            • Localités lacustres : La gestion des déchets autour des lacs et les initiatives pour réduire l’empreinte carbone des activités touristiques sont également prises en compte.

            En résumé, bien que les Cinque Vele soient attribuées sur la base de critères similaires, les spécificités des écosystèmes marins et lacustres nécessitent des évaluations adaptées à chaque type de localité. Ces distinctions permettent de garantir que les destinations primées offrent non seulement des paysages magnifiques et des eaux propres, mais aussi un engagement fort en faveur de la durabilité et de la protection de l’environnement.

            Articles similaires

            Bouton retour en haut de la page